UKRAINE
La commune est solidaire des Ukrainiens martyrisés

Antoine de Saint-Exupéry

English version

Accueil Le Chemin de Mémoire

Antoine-Marie-Roger de Saint-Exupéry est né en juin 1900 à Lyon dans une famille aristocratique appauvrie. En tant qu'étudiant, Saint-Exupéry n'a pas beaucoup de succès et en 1921, il commence son service militaire dans l'armée comme simple soldat. Il prend des cours de pilotage privés et peut entrer dans l'armée de l'air française. Puis il quitte l'armée de l'air et fait un travail de bureau, mais, en 1926, il reprend l'aviation et devient l'un des pionniers de l’Aéropostale.

Saint-Exupéry commence à voler et à gérer les lignes de l'Afrique du Nord-Ouest jusqu'à ce qu'il s'installe en Argentine comme directeur de la compagnie aérienne Aeroposta Argentina en 1929. Tout en organisant de nouvelles routes en Amérique du Sud, il est encore en mesure d'effectuer de temps en temps un vol postal ou une mission de recherche de pilote disparu.

En 1935, Saint-Exupéry participe, avec André Prévot, à une course aérienne Paris-Saïgon lorsque leur avion s'écrase dans le désert libyen. Ils ont peu de vivres et peu d'idée de l'endroit où ils se trouvent, mais ils sont finalement sauvés. Saint-Exupéry connaîtra plusieurs crashs au cours de sa carrière.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Saint-Exupéry est devenu pilote de reconnaissance militaire.  Après la chute de la France, il réussit à se rendre aux États-Unis. Saint-Exupéry est déjà un auteur reconnu avec plusieurs titres à succès tels que Vol de Nuit, Terre des Hommes et Pilote de Guerre, mais c'est pendant son séjour en Amérique qu'on le persuade d'écrire et d'illustrer un livre pour enfants, Le Petit Prince. Bien qu'ostensiblement destiné aux enfants, ce livre est poétique et philosophique, et est devenu l'un des livres les plus traduits et les plus vendus de tous les temps, avec environ 130 millions d'exemplaires vendus.

En 1943, Saint-Exupéry retrouve l'Europe et l'aviation militaire, cette fois au sein des Forces aériennes françaises libres, pour des missions de reconnaissance sur le théâtre méditerranéen. Le 31 juillet 1944, il décolle pour une de ces missions et ne reviendra jamais. On pense qu'il a été abattu par un chasseur allemand. Il faudra attendre 60 ans pour que l'épave de son avion soit retrouvée au fond de la mer au large de Marseille.