UKRAINE
La commune est solidaire des Ukrainiens martyrisés

Citoyens français

English Version

Accueil Le Chemin de Mémoire

Les forces militaires françaises
Le jour J, le 1er Bataillon de Fusiliers Marins, commandé par Philippe Kieffer, avec 177 commandos, débarque sur Sword Beach et attaque la station de casino de Ouistreham. D'autres forces françaises libres ont débarqué après le jour J et ont participé à la bataille de Normandie. En plus de ces forces terrestres, cinq escadrons de l'armée de l'air et quatre navires de guerre ont participé au Jour J. De nombreux Français ont servi dans les navires, avions et bataillons alliés qui ne portaient pas les couleurs françaises.

La Résistance
On sait peu de choses sur les activités de la Résistance autour de Ver-sur-Mer à cette époque. Il faut se rappeler qu'en juin 1944, il restait peu de civils à Ver, alors que les défenseurs sous commandement allemand étaient nombreux. Cependant, ailleurs en France, la Résistance a joué un rôle clé dans le succès du débarquement et de la bataille de Normandie. Le sabotage des chemins de fer, des installations électriques et des télécommunications a beaucoup contribué à entraver les forces allemandes qui tentaient de renforcer la défense de la Normandie.

Le général Eisenhower aurait déclaré que la valeur de la Résistance équivalait à dix à quinze divisions au moment du débarquement. Il poursuit :

"Dans toute la France, les Français libres avaient été d'une valeur inestimable dans la campagne. Ils ont été particulièrement actifs en Bretagne, mais sur toutes les parties du front, nous avons obtenu leur aide de multiples façons. Sans leur aide précieuse, la libération de la France et la défaite de l'ennemi en Europe de l'Ouest auraient pris beaucoup plus de temps et auraient entraîné de plus grandes pertes pour nous."

Source : Eisenhower, Général Dwight D. (1897) [1948]. Croisade en Europe - Rapport sur les opérations en Europe du Nord-Ouest, 6 juin 1944 - 8 mai 1945. New York : Doubleday & Company, Inc. ISBN 978-0-8018-5668-6.

Civils
Les civils français ont terriblement souffert pendant la période précédant le Jour J et la bataille de Normandie. Environ 20 000 civils ont été tués lors des batailles de Normandie, dont plus de 8 000 dans le Calvados. En outre, 300 000 personnes se sont retrouvées sans abri et un nombre considérable de têtes de bétail ont été tuées. Dans l'église Saint-Martin de Ver-sur-Mer, une plaque est dédiée aux victimes civiles de la ville le 6 juin.