Information de la Prefecture du 11/06/2024 : pour le scrutin des 30 juin et 7 juillet 2024, les électeurs s'étant inscrits au delà du 9 juin 2024 ne seront pas admis à voter.
Demande de chambre meublée ou petit studio pour saisonnier du NMT. Dès aujourd'hui à fin octobre 2024. Contactez la mairie ou le NMT.

19 Mars 1962

Retrouvez le discours du Maire et les photos des cérémonies

Cérémonie du 19 mars 2024, journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc

Messieurs les anciens combattants,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le représentant de la Gendarmerie,
Mesdames et Messieurs,


Il y a presque 100 ans, l’armée française envahissait un quartier d’Alger car déjà, les algériens manifestaient deur désaccord de se soumettre à l’état français.
En 1954, après des années de cohabitation forcée de dominant a dominé, les combats éclatent. Ces combats furent pudiquement appelés LES EVENEMENTS tant la légitimité de l’armée française était discutable et discutée.


Pendant 8 longues années, de jeunes hommes quittèrent leur famille sur le territoire de la métropole pour aller se battre.
Ils croisèrent le feu avec de jeunes hommes algériens qui demandaient à retrouver le droit de disposer d’eux-mêmes et de leur pays.


Nous ne pouvons que nous incliner devant tous ces jeunes gens morts chacun pour défendre un idéal, leur idéal.
Nous nous inclinons aussi devant ces jeunes gens revenus d’une guerre que l’on n’osait nommer et qui n’ont bénéficié d’aucune reconnaissance collective à leur retour, et ce, pendant des années.


Les horreurs de la guerre ne sont pas à hiérarchiser. Mais face à ce qu’ils voyaient ou devaient faire, près de 12000 militaires français ont désobéi, écartelé entre leur devoir de discipline et de respect de l’état et l’idée qu’ils se faisaient du sens de l’honneur. Tous les faits vécus en Algérie ont détruit bien des hommes sans les tuer.


« Les peuples cessent de vivre lorsqu’ils cessent de se souvenir » a dit le Maréchal Foch.
Aujourd’hui, nous nous devons de nous souvenir et nous nous devons de construire.


Pour les personnes qui ont vécu cette tragédie directement et intimement, nous devons reconnaitre la douleur de ce passé mais, aussi, poursuivre la réconciliation engagée en 1962 par les accords d’Évian.


Pour que le peuples apprennent à vivre ensemble en respectant leur intégrité réciproque, nous avons le devoir de l’éducation des nouvelles générations pour qu’elles soient porteuses de curiosité et d’humanité, et non de velléité et de voracité à l’encontre de terres étrangères et de populations différentes.


A Ver sur mer, nous serons vigilants,


À toujours nous recueillir le 19 mars pour tous ceux qui sont morts pour la France et son idéal républicain
Et à toujours agir par des gestes du quotidien quand nous voyons le joug de la domination et de l’oppression tenter de s’immiscer. Et l’actualité nous confirme cette nécessité de vigilance.


La paix et l’entente sont un acte de chaque jour dont nous sommes les commandeurs.

Lysiane Le Duc Dréan

 

Discours prononcé lors du 19 mars 2024 au monument aux Morts de Ver-sur-Mer