Information de la Prefecture du 11/06/2024 : pour le scrutin des 30 juin et 7 juillet 2024, les électeurs s'étant inscrits au delà du 9 juin 2024 ne seront pas admis à voter.

Vœux du Maire 2024

Discours de Jean-Luc Véret, Maire de Ver-sur-Mer lors de la cérémonie des vœux du 13 janvier 2024.

                                    Monsieur le Sous-Préfet

                                    Monsieur le représentant de la Gendarmerie

                                    Mesdames, Messsieurs les élus,

                                    Mesdames, Messieurs,

Monsieur le sous-Préfet, merci de nous faire l’honneur de votre présence. Bien sûr, merci aussi à chacune et chacun d’être là mais, Monsieur le Sous-Préfet, je vous salue particulièrement car, d’une part, vous représentez ici l’État et, d’autre part, vous avez beaucoup de commune sur votre territoire !

                                    Plus généralement, mes chers concitoyens,

Ce n’est pas une cérémonie habituelle, qui ouvre une année habituelle, pour notre commune. Bien sûr je vous adresse à chacun mes vœux de bonheur personnel de même que j’adresse à tous les vérois mes vœux d’une vie collective pacifique et conviviale.

Mais, beaucoup d’entre vous le savent déjà, je démissionne de mon mandat de Maire. Vous l’aurez compris, ce n’est pas de gaîté de coeur. Je mène un nouveau combat, que je n’attendais pas, contre le cancer. C’est la maladie du XXème siècle et je sais bien que, dans cette salle, je ne suis pas le premier et je ne suis pas le seul concerné ! Mais mon énergie est neutralisée par la maladie et je n’ai plus les moyens physiques  d’assurer la gestion de la commune, l’animation de l’équipe d’élus et de salariés, ainsi que la responsabilité de l’ensemble, car c’est une tâche particulièrement lourde dans une commune de la taille de la nôtre.

Je vous ai appelés « mes chers concitoyens », et, pour plusieurs raisons, ce n’est pas une formule.

La première raison est que depuis 4 ans (ou 5 ans si j’inclus la campagne électorale qui m’a permis de connaître beaucoup d’entre vous dès avant mon élection), en tout cas depuis quelques années, je me suis entièrement consacré à notre commune et à ses habitants, avec passion et souvent avec plaisir tant elle est belle et agréable à vivre. Même si il reste beaucoup à faire, même s’il y a des mécontentements, nous pouvons nous considérer privilégiés d’habiter à Ver-sur-Mer !

La deuxième raison est que je suis engagé depuis 55 ans dans la vie sociale, associative, puis politique, et que ce n’est pas mon style de ne pas aller jusqu’au bout. j’ai été intercepté, en quelque sorte, « en plein vol » par la maladie. C’est pourquoi, une fois n’est pas coutume, c’est l’occasion de parler de moi et d’évoquer avec vous quelques étapes de mon parcours.

En 1968, la révolution dans mon lycée a abouti à la création d’un Foyer Socio-éducatif. J’ai alors été élu en tant que premier Président du Foyer Socio-éducatif. Vous le voyez, mes engagements dans la qualité de vie collective ne sont pas d’hier !

Plus tard, étudiant en médecine, mes amis et moi avons réussi à stopper la tradition du bizutage à la faculté de médecine de Caen, tradition qui reposait, comme vous le savez, sur l’humiliation physique et psychique des jeunes hommes, et encore plus des jeunes femmes. Ce n’était pas un petit combat !

Bien plus tard j’ai été sollicité pour écrire un rapport au Ministre de la Santé sur les pratiques de soins en santé mentale, et j’ai contribué à préparer la circulaire ministérielle de mars 1990, qui a fait sortir la psychiatrie de l’hôpital pour être présente sur le terrain, plus accessible à ceux qui en ont besoin.

Plus tard encore, j’ai eu l’honneur d’être nommé par le Préfet membre du Conseil Economique et Social Régional, lieu de rencontre et de dialogue entre toutes les forces sociales pour établir des analyses et des recommandations dans l’intérêt de la Région  et de ses habitants.

Etant devenu médecin spécialiste en Santé publique tout en ayant une grande formation en Santé mentale, j’ai travaillé en prévention et en éducation pour la santé, en particulier en prévention du suicide. Une fois à la retraite, j’ai pu mettre en forme mon expérience et j’ai publié un ouvrage qui s’intitule : Prévenir le suicide par le bien-être psychique ; le rôle de l’éducation, de la régulation, de la démocratie. Il est à noter, on ne le dit pas souvent, qu’il y a plus de suicides dans les sociétés non démocratiques… Vous le voyez, la politique n’est pas loin de la santé mentale.

Puis, j’ai été 12 ans conseiller municipal de Caen avant de succomber au charme de Ver-sur-Mer il y a maintenant 21 ans.

Depuis mon élection, le Ministre de la Santé m’avait nommé en tant que représentant des maires au Conseil de Surveillance de l’Agence régionale de Santé (ARS). Mais là aussi, j’ai dû récemment  démissionner.

La troisième raison qui m’attache à Ver et à vous, c’est que le rôle de Maire était, si je peux dire, « sur mesure » pour moi et que j’ai pu mettre en œuvre les compétences que j’avais acquises en gestion des affaires publiques comme en gestion des personnes, des relations et des équipes. Certes on ne peut pas plaire à tout le monde, mais je peux dire que je suis fier de mon mandat. Les réalisations sont nombreuses et certaines sont encore en cours. Le travail d’équipe avec les Adjoints et les élus qui m’ont soutenu a permis ces réalisations. L’équipe de salariés que j’ai mise en place est serviable et souriante. La gestion a été rigoureuse et nous a donné quelques moyens, malgré la période difficile que nous connaissons.

Je voudrais ici remercier particulièrement mes Adjoints, Cécile Machurey, Jean-Claude Marie et Gérard Marcia. Je voudrais remercier les secrétaires Laurence Auger et Marjolaine Seumois et les Services techniques, Pascal Sauvage, Anthony Gameyro, Pascal et Kléber Chauvry. Vous avez sûrement remarqué que les talents artistiques de Marjolaine, comme le savoir-faire et l’investissement personnel des services techniques ont produit les décorations de jour qui ont donné un lustre et une convivialité particulière à la place de la mairie ; avec l’accueil du traineau du Père Noël  comme avec les petits personnages festifs (en matériaux non polluants!)

 Je veux remercier aussi Pierre Guinot-Deléry, qui a pris la vice-Présidence du CCAS et a apporté à la fois sa générosité et sa rigueur. Je souhaite encore bon vent au nouveau Responsable des services techniques, Xavier Gricourt. Je pense encore à la vie associative très riche de Ver et je salue en particulier le dynamisme de Ver l’avenir autour de son Président, Didier Damème, car l’animation pour les personnes âgées était pour moi une des priorités ; Je salue les nouveaux Présidents de l’APAV, Dominique Thénault, des pêcheurs, Cédric Sassier, de l’APEA Anaïs St-Léger et Audrey Landriau, et de la chorale qui nous enchante, Peter Ireman. J’ai bien sûr aussi une pensée et une vraie reconnaissance pour les jeunes qui se sont impliqués dans le Conseil des jeunes et tout particulièrement pour ceux qui viennent régulièrement aux commémorations et ont lu des messages de paix, m’aidant ainsi à réorienter les commémorations vers l’avenir et vers la paix, qui passe par la démocratie.

Quelques unes de nos réalisations.

Nous sommes fiers d’avoir pu ouvrir la circulation place Churchill, d’avoir aménagé plusieurs zones 30 ainsi que des « casse-vitesse » ; d’avoir réalisé le « Chemin de mémoire », les plantations d’arbres fruitiers, les « boîtes à livres » ; d’avoir réalisé les grands projets de la Maison médicale, comme de la rénovation de l’assainissement avenue Ailleret et rue de la Provence, puis d’avoir réalisé l’effacement des réseaux et aménagé des trottoirs dignes de ce nom ; d’avoir mis en route la rénovation de la bâche des tennis, rénové certains vitraux de l’église devenus dangereux, d’avoir aménagé à nouveau des terrains de pétanque, parce qu’il n’était plus possible d’organiser des tournois.

Nous sommes en cours d’organisation du chantier du Parc Loisir-Nature, de l’agrandissement de l’Accueil Mairie, de l’effacement des réseaux longtemps attendu quartier Montrouge, du Plan vélo communal, du « Jardin du souvenir » au cimetière…

 

Je vous rappelle aussi que nous démarrons ces jours-ci le recensement de la population, recensement obligatoire, organisé par l’INSEE, et mis en œuvre par la commune. Nous avons 4 agents recenseurs : Marianne Laisney, Didier Fauvel, Antoine Courtois et Romain Berthe. L’un d’entre eux se présentera chez vous. Pour ne pas les confondre avec des vendeurs indélicats, demandez lui sa carte créée par la commune et comportant sa photo. Mais lorsque vous avez vérifié, faites lui bon accueil et notez attentivement ses demandes. Le recensement nous est utile à tous.

 

Je tiens à remercier aussi les vérois qui m’ont adressé des témoignages d’amitié et de reconnaissance. J’en citerai un d’un vérois qui jouait sur la plage il y a 60 ans et qui m’a écrit : « je voudrais te remercier très sincèrement. Etre maire d'une "petite" commune est loin d'être une sinécure et demande une bonne dose d'abnégation, comme j'ai pu le constater et que corroborent de nombreux témoignages et articles récents que j'ai lus sur le sujet. Je voudrais te remercier notamment pour cet esprit que tu as cherché à insuffler (le vivre ensemble, l'esprit de solidarité, la transparence, l'éducation des jeunes aux valeurs de la démocratie). J'ai pu le remarquer, à mon niveau, en particulier à travers les comptes-rendus des réunions du conseil municipal, le bulletin municipal qui s'est enrichi de nouvelles rubriques, le parcours de mémoire qui ouvre, à la faveur des événements de 1944, à l'histoire du village et incite à la réflexion, la fête du village, le soutien renforcé à la vie associative, ou encore la belle initiative de la chorale. Autant de "petites" choses, qui aident à faire communauté et favorisent la vie de village.

Ton élection m'a rapproché de Ver, puisque j'ai décidé de m'inscrire à Ver à l'occasion de ces élections, réactivant ainsi une tradition familiale. »

A mon tour, j’adresse à ce vérois un grand merci pour ces mots encourageants.

 

Je reste membre de l’équipe municipale, en tant que Conseiller municipal et un Conseil municipal se tiendra lundi 15 janvier à 18 H dans cette salle, pour élire un ou une nouveau maire.

 

De mon côté, je vais me permettre de jouer quelques instants au vieux sage en donnant quelques conseils brefs à l’équipe municipale ainsi  qu’à vous tous, les vérois pour préparer l’avenir.

Le premier conseil est d’agir vraiment pour limiter les produits cancérigènes que nous absorbons quotidiennement, dans l’air que nous respirons, dans l’eau que nous buvons, dans les aliments que nous mangeons ainsi que les radiations. Il n’est plus temps d’hésiter.

Le deuxième conseil est de s’atteler efficacement à changer tous les comportements qui entretiennent le changement climatique. Il y a 15 ans, cela apparaissait à beaucoup comme une opinion. Aujourd’hui, c’est une urgence.

Le troisième est  de bien intégrer que, si nous voulons une société en paix, la solution est la démocratie ; être exigeants sur la démocratie dans toutes les procédures collectives et aussi dans les détails de la vie quotidienne. La démocratie mérite qu’on en prenne soin et l’on n’a pas trouvé d’autre solution pour une réelle qualité de vie collective, respectueuse de chacun .

 

Voilà ! Je vais transmettre le flambeau de la commune et, pour finir, envers et contre tout, même si la vie est parfois dure, je vous souhaite, je nous souhaite à tous  une belle année 2024 !

                                                                                                                                                                                                                               Jean-Luc Véret, 13 janvier 2024