Création d'entreprise : déterminer la nature de l'activité de votre entreprise

Avant de créer votre entreprise, vous devez définir la nature de votre activité. Nous allons vous présenter comment savoir si votre activité est commerciale, artisanale, libérale ou agricole, les possibilités de l'exercer selon votre forme juridique et si vous pouvez cumuler des activités de différente nature.

Attention : au préalable, vous devez avoir choisi la forme juridique de votre future entreprise.

Comment savoir si votre activité est commerciale ?

Caractéristiques de l'activité commerciale

Votre activité est commerciale si vous êtes dans l'un des cas suivants :

  • Vous achetez des biens ou des marchandises pour les revendre dans un but lucratif

  • Vous vendez des services dans les domaines de l'hôtellerie, la restauration, les transports, les spectacles, la sécurité, l'informatique, le design, etc.

  • Vous avez une activité de location de biens, de marchandises ou de services

À noter

les biens que vous vendez ou louez doivent être des biens meubles.

Avez-vous besoin d'un diplôme ?

Non. Vous n'avez pas besoin d'apporter un savoir-faire spécifique, ni un diplôme pour pratiquer une activité commerciale.

La micro-entreprise est-elle adaptée au commerce ?

La micro-entreprise est adaptée à l'activité commerciale, surtout si vous débutez.

Attention

vous devez rester sous un seuil annuel de chiffre d'affaire pour bénéficier du régime de la micro-entreprise.

Commerces autorisés et exclus

  • Autorisés : restauration rapide, food truck, livreur, développeur, designer, décorateur, graphiste, DJ (mariage, événementiel, etc.), photographe (mariage, entreprises, spectacles, industriel, etc.), distributeur et diffuseur de musiciens, etc.

  • Exclus : agent immobilier, opticien, lunetier, pharmacien, topographe, bureau de tabac

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités des entreprises, soit le greffe du tribunal de commerce.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise :  l'immatriculation sur le RCS.

Vous devez vous rendre à la chambre de commerce et d'industrie (CCI).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est artisanale ?

Caractéristiques de l'activité artisanale

Pour être artisan, vous devez répondre aux 3 critères suivants :

Définition de l'activité industrielle ou artistique

Attention

il est important de vous reporter à la liste officielle des métiers de l'artisanat pour savoir si vous en faites partie ou non.

Exemples d'activités artisanales : taxi et VTC, coiffeur, esthéticienne, métiers de bouche (fromager, chocolatier, pâtissier, glacier, etc.), métiers techniques manuels (plombier, vitrier, ramoneur, prothésiste-dentaire, réparateur de matériel agricole, réparateur de vélos, cordonnier, déménageur), ambulancier, contrôleur technique automobile.

La micro-entreprise est-elle adaptée à l'artisanat ?

L'artisan étant souvent seul dans son activité, la micro-entreprise est adaptée à cette activité, surtout si vous débutez.

Attention

vous devez rester sous un seuil annuel de chiffre d'affaire pour bénéficier du régime de la micro-entreprise.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA).

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation au RM.

Vous devez vous rendre à la chambre des métiers et d'artisanat (CMA).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est libérale ?

Caractéristiques de l'activité libérale

Une activité libérale consiste en des prestations de services de nature principalement intellectuelles.

Vous rendez un service payant.

Vous devez avoir un diplôme ou une qualification professionnelle dans le domaine.

La micro-entreprise est-elle adaptée à l'activité libérale ?

La micro-entreprise est adaptée pour une activité libérale non réglementée.

Vous pouvez consulter l'annuaire des professions réglementées ou l'outil de recherche mis à disposition par BPI Création.

Il n'existe pas de liste des activités libérales non réglementées. Elles sont peu nombreuses.

Activités libérales autorisées ou exclues pour le micro-entrepreneur :

  • Autorisées : consultant, les métiers du conseil, de l'enquête (détective), coach professionnel, écrivain public, formateur, traducteur, naturopathe, etc.

  • Exclues : les activités libérales réglementées. Elles sont nombreuses. Vous pouvez consulter la liste des professions libérales réglementées.

La micro-entreprise s'adresse surtout à l'entrepreneur qui débute.

En effet le micro-entrepreneur doit rester sous un seuil annuel de CA pour bénéficier de ce régime.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit l'Urssaf.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation :

Quelles sont les activités non autorisées ?

Il s'agit de l'activité agricole et l'activité d'artiste-auteur.

Activité agricole

L'activité agricole n'est pas autorisée pour la micro-entreprise.

Comment savoir si votre activité est agricole ?

Une activité est agricole si elle dépend du cycle biologique végétal ou animal dans le cadre d'une exploitation ou d'une production.

Ce critère est déterminant et s'applique quelle que soit la forme juridique de votre exploitation (entreprise individuelle, société, groupement agricole).

Il peut s'agir également d'une activité qui prolonge l'activité de production agricole.

Ainsi les activités suivantes sont considérées comme agricoles :

  • Activités de "tourisme à la ferme" (gîtes, chambres d'hôtes, tables d'hôtes, fermes auberges, etc.) ayant pour support l'exploitation agricole

  • Activités de préparation et d'entraînement des chevaux et poneys domestiques en vue de leur exploitation : courses, concours, cours, etc.

  • Production et commercialisation de biogaz, d'électricité et de chaleur par la méthanisation, lorsqu'elle est issue en majorité (plus de )50 de matières provenant d'exploitations agricoles

  • Transformation et vente directe des produits issus de l'exploitation (fromages, beurre, confiture, crème glacée, viande, etc.)

À noter

la pension de chevaux ou leur exploitation pour des spectacles ne sont pas des activités agricoles. Ce sont des activités commerciales.

Quel interlocuteur pour une activité agricole ?

La chambre d'agriculture de votre département et la Mutualité sociale agricole (MSA) sont vos interlocuteurs principaux :

Où s'adresser ?
Où s'adresser ?
Artiste-auteur

L'artiste-auteur n'est pas une entreprise.

Comment savoir si votre activité est artistique ?

Vous êtes un artiste-auteur si vous êtes créateur d'œuvres artistiques originales.

Votre activité et vos revenus doivent répondre à des critères précis.

En tant qu'artiste-auteur, vous n'entrez pas dans le champ de l'entreprise que si vos revenus accessoires sont très importants.

L'Urssaf, la Maison des artistes et l'Agessa sont vos interlocuteurs principaux :

Où s'adresser ?
  • Urssaf Artistes-auteurs
Où s'adresser ?
  • Agessa et Maison des artistes - Sécurité sociale
Où s'adresser ?
  • Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs (Agessa)
Le cumul d'activités est-il possible ?

Vous avez le droit de cumuler différents types d'activités dans votre micro-entreprise.

On parle aussi d'activité mixte.

Exemple

[object Object],[object Object]

Quel que soit le nombre d'activités exercées, le seuil de CA à ne pas dépasser reste le même qu'avec une seule activité.

Si vous le dépassez, vous sortez du régime de la micro-entreprise.

Vous devez définir quelle est votre activité principale et quelle est votre activité secondaire.

Exemple

[object Object],[object Object]

Ce choix est déterminant pour votre démarche de création d'entreprise, appelée aussi immatriculation.

Selon la nature de votre activité principale, vous allez créer votre entreprise auprès d'un organisme différent :

  • Commerciale : CCI et registre du commerce RCS

  • Artisanale : CMA et registre des métiers RM

  • Libérale : Urssaf

Vous avez le droit de cumuler le statut d'auto-entrepreneur avec d'autres statuts.

Il peut s'agir de celui de salarié, de retraité, d'étudiant, de fonctionnaire, etc.

Vous devez pour cela respecter certaines conditions.

Comment savoir si votre activité est commerciale ?

Caractéristiques de l'activité commerciale

Votre activité est commerciale si vous êtes dans l'un des cas suivants :

  • Vous achetez des biens ou des marchandises pour les revendre dans un but lucratif

  • Vous vendez des services dans les domaines de l'hôtellerie, la restauration, les transports, les spectacles, la sécurité, l'informatique, le design, etc.

  • Vous avez une activité de location de biens, de marchandises ou de services

À noter

les biens que vous vendez ou louez doivent être des biens meubles.

Avez-vous besoin d'un diplôme ?

Non. Vous n'avez pas besoin d'apporter un savoir-faire spécifique, ni un diplôme pour pratiquer une activité commerciale.

L'EI est-elle adaptée au commerce ?

Oui, l'EI est adaptée à l'activité commerciale.

Toutes les activités commerciales sont autorisées en EI : magasin commercial (chaussures, informatique, épicier, fleuriste, etc.), garagiste, restaurateur, bar, restauration rapide, food truck, décorateur, graphiste, DJ (mariage, événementiel, etc.), photographe (mariage, entreprises, spectacles, industriel, etc.), distributeur et diffuseur de musiciens, etc.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit le greffe du tribunal de commerce.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation sur le RCS.

Vous devez vous rendre à la chambre de commerce et d'industrie (CCI).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est artisanale ?

Caractéristiques de l'activité artisanale

Pour être artisan, vous devez répondre aux 3 critères suivants :

Définition de l'activité industrielle ou artistique

Attention

Il est important de vous reporter à la liste officielle des métiers de l'artisanat pour savoir si vous en faites partie ou non.

Exemples d'activités artisanales : taxi et VTC, coiffeur, esthéticienne, métiers de bouche (fromager, chocolatier, pâtissier, glacier, etc.), métiers techniques manuels (plombier, vitrier, ramoneur, prothésiste-dentaire, réparateur de matériel agricole, réparateur de vélos, cordonnier, déménageur), ambulancier, contrôleur technique automobile.

Exemple

Un traiteur boucher charcutier qui emploie plus de 10 salariés est considéré comme un commerçant malgré son activité artisanale.

L'EI est-elle adaptée à l'artisanat ?

Oui, l'EI est adaptée à une activité artisanale.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA).

C'est avec lui que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation au RM.

Vous devez vous rendre à la chambre des métiers et d'artisanat (CMA).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est libérale ?

Caractéristiques de l'activité libérale

Une activité libérale consiste en des prestations de services de nature principalement intellectuelles.

Vous rendez un service payant.

Vous devez avoir un diplôme ou une qualification professionnelle dans le domaine.

L' EI est-elle adaptée à l'activité libérale ?

Oui, l'EI est adaptée pour une activité libérale réglementée ou non réglementée.

Vous pouvez consulter la liste des professions libérales réglementées. Elles sont nombreuses.

Elles dépendent d'un ordre (ordre des médecins, des architectes, des notaires, des experts-comptables, etc.). Elles doivent respecter une déontologie de métier.

Il n'existe pas de liste des activités libérales non réglementées. Elles sont peu nombreuses.

Vous pouvez consulter l'outil de recherche mis à disposition par BPI Création :

Savoir si une activité est réglementée

Accéder au service en ligne

Bpifrance Création

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit l'Urssaf.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche. Vous devez vous immatriculer auprès de l'Urssaf dans les 8 jours qui suivent le début de votre activité :

Selon votre profession, vous devez également vous inscrire auprès de l'Ordre ou de la chambre consulaire dont vous dépendez.

Comment savoir si votre activité est agricole ?

Caractéristiques de l'activité agricole

Une activité est agricole si elle dépend du cycle biologique végétal ou animal dans le cadre d'une exploitation ou d'une production.

Ce critère est déterminant et s'applique quelle que soit la forme juridique de votre exploitation (entreprise individuelle, société, groupement agricole).

Il peut s'agir également d'une activité qui prolonge l'activité de production agricole. Ainsi les activités suivantes sont considérées comme agricoles :

  • Activités de "tourisme à la ferme" (gîtes, chambres d'hôtes, tables d'hôtes, fermes auberges, etc.) ayant pour support l'exploitation agricole

  • Activités de préparation et d'entraînement des chevaux et poneys domestiques en vue de leur exploitation : courses, concours, cours, etc.

  • Production et commercialisation de biogaz, d'électricité et de chaleur par la méthanisation, lorsqu'elle est issue en majorité (plus de )50 de matières provenant d'exploitations agricoles

  • Transformation et vente directe des produits issus de l'exploitation (fromages, beurre, confiture, crème glacée, viande, etc.)

À noter

la pension de chevaux ou leur exploitation pour des spectacles ne sont pas des activités agricoles. Ce sont des activités commerciales.

L'EI est-elle adaptée à l'activité agricole ?

Oui, l'EI est une forme adaptée à l'activité agricole.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

La chambre d'agriculture vous explique les étapes pour créer ou reprendre une entreprise agricole.

Elle vous explique aussi quel statut choisir en tant qu'exploitant.

Où s'adresser ?
Où s'adresser ?
Quelles sont les activités qui ne sont pas autorisées ?

Toutes les activités sont autorisées sous la forme de l'EI : commerciale, artisanale, libérale ou agricole.

Attention

si vous êtes artiste ou auteur, c'est un statut à part. Il répond à des critères précis.

Le cumul d'activités est-il possible ?

Vous avez le droit de cumuler différents types d'activités au sein de votre entreprise individuelle (EI).

On parle aussi d'activité mixte.

Exemple

[object Object],[object Object]

Vous devez définir quelle est votre activité principale et quelle est votre activité secondaire.

Exemple

[object Object],[object Object]

Ce choix est déterminant pour votre démarche de création d'entreprise, appelée aussi immatriculation.

Selon la nature de votre activité principale, vous allez créer votre entreprise auprès d'un organisme différent :

  • Commerciale : CCI et registre du commerce RCS

  • Artisanale : CMA et registre des métiers RM

  • Libérale : Urssaf

  • Agricole : Chambre d'agriculture et registre des actifs agricoles (RAA)

Vous avez le droit de cumuler votre statut d'entrepreneur individuel avec une autre activité. Il peut s'agir par exemple d'une activité de salarié ou d'agent public.

Vous devez pour cela respecter certaines règles inscrites dans votre contrat de travail. Il s'agit surtout de clause de non-concurrence et de loyauté envers votre employeur.

En tant que salarié, vous devez savoir quelles sont les activités indépendantes que vous avez le droit d'exercer en parallèle.

Vous pouvez cumuler par exemple votre entrepreneuriat libéral avec un statut de salarié.

Vous pouvez aussi cumuler votre statut d'entrepreneur avec celui de fonctionnaire ou d'agent public.

Comment savoir si votre activité est commerciale ?

Caractéristiques de l'activité commerciale

Votre activité est commerciale si vous êtes dans l'un des cas suivants :

  • Vous achetez des biens ou des marchandises pour les revendre dans un but lucratif

  • Vous vendez des services dans les domaines de l'hôtellerie, la restauration, les transports, les spectacles, la sécurité, l'informatique, le design, etc.

  • Vous avez une activité de location de biens, de marchandises ou de services

À noter

les biens que vous vendez ou louez doivent être des biens meubles.

Avez-vous besoin d'un diplôme ?

Non. Vous n'avez pas besoin d'apporter un savoir-faire spécifique, ni un diplôme pour pratiquer une activité commerciale.

La société est-elle adaptée au commerce ?

Oui, la forme de la société est adaptée à l'activité commerciale.

Commerces autorisés

Toutes les activités commerciales sont autorisées en société : magasin commercial (chaussures, informatique, épicier, fleuriste, etc.), garagiste, restaurateur, bar, restauration rapide, food-truck, décorateur, graphiste, DJ (mariage, événementiel, etc.), photographe (mariage, entreprises, spectacles, industriel, etc.), distributeur et diffuseur de musiciens, etc.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit le greffe du tribunal de commerce.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation sur le RCS.

Vous devez vous rendre à la chambre de commerce et d'industrie (CCI).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est artisanale ?

Caractéristiques de l'activité artisanale

Pour être artisan, vous devez répondre aux 3 critères suivants :

Attention

il est important de vous reporter à la liste officielle des métiers de l'artisanat pour savoir si vous en faites partie ou non.

Définition de l'activité industrielle ou artistique

Exemples d'activités artisanales : taxi et VTC, coiffeur, métiers de bouche (fromager, chocolatier, pâtissier, glacier, etc.), métiers techniques manuels (plombier, vitrier, ramoneur, prothésiste-dentaire, etc.), réparateur de matériel agricole, réparateur de vélos, cordonnier.

Un traiteur boucher charcutier qui emploie plus de 10 salariés, est considéré comme un commerçant malgré son activité artisanale.

La société est-elle adaptée à l'artisanat ?

Oui, la forme de la société est adaptée à une activité artisanale.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA).

C'est avec lui que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation au RM.

Vous devez vous rendre à la chambre des métiers et d'artisanat (CMA).

Où s'adresser ?
Comment savoir si votre activité est libérale ?

Caractéristiques de l'activité libérale

Une activité libérale consiste en des prestations de services de nature principalement intellectuelles.

Vous rendez un service payant.

Vous devez avoir un diplôme ou une qualification professionnelle dans le domaine.

La société est-elle adaptée à l'activité libérale ?

La société peut être adaptée pour une activité libérale réglementée ou non réglementée.

Vous pouvez consulter la liste des professions libérales réglementées. Elles sont nombreuses.

Elles dépendent d'un ordre (ordre des médecins, des architectes, des notaires, des experts-comptables, etc.). Elles doivent respecter une déontologie de métier.

Il n'existe pas de liste des activités libérales non réglementées. Elles sont peu nombreuses.

Vous pouvez consulter l'outil de recherche mis à disposition par BPI Création :

Savoir si une activité est réglementée

Accéder au service en ligne

Bpifrance Création

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

Votre 1er interlocuteur sera soit le guichet unique des formalités, soit l'Urssaf.

C'est avec cet interlocuteur que vous effectuez votre 1re démarche, celle qui crée votre entreprise : l'immatriculation.

Vous devez vous rendre à la chambre de commerce et d'industrie (CCI).

Où s'adresser ?

Selon votre profession, vous devez également vous inscrire auprès de l'Ordre ou de la chambre consulaire dont vous dépendez.

Comment savoir si votre activité est agricole ?

Caractéristiques de l'activité agricole

Une activité est agricole si elle dépend du cycle biologique végétal ou animal dans le cadre d'une exploitation ou d'une production.

Ce critère est déterminant et s'applique quelle que soit la forme juridique de votre exploitation (entreprise individuelle, société, groupement agricole).

Il peut s'agir également d'une activité qui prolonge l'activité de production agricole. Ainsi les activités suivantes sont considérées comme agricoles :

  • Activités de "tourisme à la ferme" (gîtes, chambres d'hôtes, tables d'hôtes, fermes auberges, etc.) ayant pour support l'exploitation agricole

  • Activités de préparation et d'entraînement des chevaux et poneys domestiques en vue de leur exploitation : courses, concours, cours, etc.

  • Production et commercialisation de biogaz, d'électricité et de chaleur par la méthanisation, lorsqu'elle est issue en majorité (plus de )50 de matières provenant d'exploitations agricoles

  • Transformation et vente directe des produits issus de l'exploitation (fromages, beurre, confiture, crème glacée, viande, etc.)

À noter

la pension de chevaux ou leur exploitation pour des spectacles ne sont pas des activités agricoles. Ce sont des activités commerciales.

La société est-elle adaptée à l'activité agricole ?

Oui, la société est une forme adaptée à l'activité agricole.

Quel interlocuteur pour vos démarches ?

La chambre d'agriculture vous explique les étapes pour créer ou reprendre une entreprise agricole.

Elle vous explique aussi quel statut choisir en tant qu'exploitant.

Où s'adresser ?
Où s'adresser ?
Quelles sont les activités non autorisées ?

Toutes les activités sont autorisées sous la forme d'une société : commerciale, artisanale, libérale ou agricole.

Attention

si vous êtes artiste ou auteur, c'est un statut à part. Il répond à des critères précis.

Le cumul d'activités est-il possible ?

Vous avez le droit de cumuler différents types d'activités dans votre société.

On parle aussi d'activité mixte.

Exemple

[object Object],[object Object]

Vous devez définir quelle est votre activité principale et quelle est votre activité secondaire.

Exemple

[object Object],[object Object]

Ce choix est déterminant pour votre démarche de création d'entreprise appelée aussi immatriculation.

Selon la nature de votre activité principale, vous allez créer votre entreprise auprès d'un organisme différent :

  • Commerciale : CCI et registre du commerce RCS

  • Artisanale : CMA et registre des métiers RM

  • Libérale : Urssaf

  • Agricole : Chambre d'agriculture et registre des actifs agricoles (RAA)

Où s'adresser ?

Vous avez le droit de cumuler votre statut d'entrepreneur en société avec une autre activité. Il peut s'agir par exemple d'une activité de salarié ou d'agent public.

Vous devez pour cela respecter certaines règles inscrites dans votre contrat de travail. Il s'agit surtout de clause de non-concurrence et de loyauté envers votre employeur.

En tant que salarié, vous devez savoir quelles sont les activités indépendantes que vous avez le droit d'exercer en parallèle.

Vous pouvez cumuler par exemple votre entrepreneuriat libéral avec un statut de salarié.

Vous pouvez aussi cumuler votre statut d'entrepreneur avec celui de fonctionnaire ou d'agent public.

service-public.fr