Information de la Prefecture du 11/06/2024 : pour le scrutin des 30 juin et 7 juillet 2024, les électeurs s'étant inscrits au delà du 9 juin 2024 ne seront pas admis à voter.

Le mot du Maire

Jean- Luc Véret, Maire de Ver sur Mer
Jean-Luc Véret , Maire de Ver sur Mer - © Mairie

Edito du Maire du Bulletin n°38

 Mes chers concitoyens,   

Je vous souhaite à chacun une bonne année 2024, pleine de bonheur personnel et de réussite dans vos activités. 

Je souhaite aussi à tous un savoir-vivre ensemble dans notre belle commune, riche de qualité de vie et de bienveillance des uns envers les autres. Je pense aussi à tous ceux qui souffrent, de maladie, de solitude, et nous essayons d’agir pour qu’ils ne soient pas oubliés dans la période des fêtes.     

De mon côté, je vous dois une information importante. Ma vie se transforme profondément car je dois mener un nouveau combat, difficile et épuisant, un combat contre le cancer ! J’espère durer, mais la maladie comme le traitement ont fortement diminué ma capacité de travail. Je dois en tirer toutes les conséquences et je vais démissionner de mon mandat de Maire. Je resterai conseiller municipal, mais sans la responsabilité de l’ensemble. Un Conseil municipal veillera à me remplacer dès la mi-janvier.   

Je dois vous dire également que le travail accompli par mon équipe et moi-même depuis 2020 est considérable. Je suis fier de mon travail à votre service. Je suis fier de mon équipe. Et je remercie les Adjoints pour leur investissement, les conseillers municipaux qui m’ont soutenu, les salariés de la commune, que vous côtoyez à la Mairie et sur le terrain, qui vous accueillent et qui vous aident avec compétence et … avec le sourire !  

Bien sûr, tout ne va pas parfaitement et nous écoutons beaucoup de doléances, pour améliorer vos conditions de vie. Nous devons aussi faire face à de nombreuses incivilités : bruit excessif des véhicules ou des personnes le soir, vitesse dangereuse : sur ces questions, les gendarmes veillent aussi et nous aident ; stationnement ou haies qui dépassent des limites de propriété et qui empêchent la circulation sur les trottoirs; animaux qui divaguent ; occupation de la place Churchill le jour où le stationnement est interdit ; dépôt de déchets dans l’espace public … Nous serons de plus en plus exigeants pour faire respecter les lois et la sécurité : quand c’est nécessaire par la répression, mais le plus souvent possible par le rappel à la loi ou la prévention. Je compte sur vous tous pour rendre les comportements respectueux des autres !  

Nous allons voir fleurir en 2024 et 2025 un champ d’éoliennes en mer, à 10 petits km de notre côte. Certains s’en réjouissent ; d’autres sont inquiets. Prenons tous conscience que, si nous voulons continuer à bénéficier de l’éclairage, des ordinateurs, des télécommunications, etc …, il faut produire l’électricité, avec le moins possible de pollution et de déchets, si nous pensons à nos enfants. Je fais partie du Comité scientifique de suivi du Parc éolien du Calvados et je peux vous dire qu’un travail de recherche important est accompli pour prévenir les nuisances. Ainsi, les piliers de fondations ne seront pas « battus », ce qui nuit aux animaux marins, mais enfoncés par vibration pour protéger la faune ; les anodes qui devaient se dissoudre en libérant une quantité importante de zinc et d’aluminium dans la mer sont supprimées et remplacées par un courant faible qui s’oppose et neutralise l’électrolyse. Pour la pêche, ce sera le premier site d’éoliennes où les pêcheurs auront le droit de pêcher dans l’axe du champ, entre les éoliennes… Bref, le site apportera une partie importante de l’électricité que nous consommons, à l’échelle du Calvados.  

Nous avons, comme partout, à assumer les difficultés financières dues à la hausse des prix, qui ne s’accompagne pas d’une hausse des budgets. Mais vous verrez aussi dans ce bulletin que la commune bénéficie du dynamisme de notre équipe qui a obtenu de nouvelles subventions et apporté sa rigueur dans la gestion.  

Je vous invite tous à la cérémonie des vœux qui aura lieu le samedi 13 janvier à 11H30. 

Jean-Luc Véret