Logo Ver sur Mer
Logo Ver-sur-mer Print

Société de chasse de Ver sur Mer

LA LETTRE du PRÉSIDENT de la SOCIÉTÉ de CHASSE de VER sur MER

 

 

Depuis de nombreux de lustres,  pour ne pas dire dizaines d’années, j’ai eu l’honneur d’être élu comme président de la Sté de chasse de Ver, et remercie les propriétaires agriculteurs et les chasseurs du pays de m’avoir accordé leur confiance.

 

Présentation de la Sté de Chasse de Ver sur Mer :

 

La société de chasse de Ver sur Mer est une association de propriétaires créée en 1926. C’est la plus ancienne Sté de Chasse du Calvados.

 

Celle-ci, après avoir eu une superficie de 650 ha est, suite à des évolutions de l’urbanisation et divers projets, est aujourd’hui limitée à près de 450 ha.

 

Le bureau de l’association en 2020 :

 

Président : j-h De Monte

Secrétaire : Alexandre Lequesne

Trésorier : Hervé Ronco

Garde Chasse : Michel Garnier

Piégeur agréé : Jean-Marie Jeanne

Propriétaires bénévoles (participants chasseurs ou non) :

Alain et Marc Calenge,André Vanthournout, M. Costil, M. Birée Éric Briard-Guérin etc…

Son but est d’assurer un équilibre dans la gestion de la faune, non seulement pour la chasse elle-même mais aussi pour permettre aux habitants de Ver d’observer divers animaux sédentaires dans notre campagne.

 

Pour cela, les chasseurs s’investissent !!

 

GESTION DE LA FAUNE SAUVAGE et ACTIONS DE REPEUPLEMENT :

 

En effet, depuis plusieurs années (été 2015), la Sté de Chasse de Ver s’est lancée dans la gestion du faisan commun en collaboration avec la FDC 14.

 

Le résultat est très positif et l’on rencontre souvent des animaux qui repeuplent bien notre environnement et visibles sur nos routes de campagne.

 

C’est ainsi que des faisandeaux âgés de 11 semaines ont été lâchés sur la zone non chassée des marais.

 

D’ailleurs vous pouvez entendre dès la fin mars les coqs faisans qui se manifestent par des chants caractéristiques tôt le matin et ce jusqu’au soir selon les conditions météorologiques.

 

Nous pouvons considérer que cette opération est un véritable succès.

 

Des comptages des coqs chanteurs sont réalisés chaque printemps au mois d’avril par des sociétaires et la Fédération des Chasseurs.

En complément des comptages, les nombreuses heures passées pour aménager le territoire, poser et entretenir des agrainoirs lors des périodes hivernales, etc…,  démontrent l’implication des chasseurs dans la gestion de la faune sauvage.

 

Le territoire fait également l’objet d’un comptage nocturne pour dénombrer les  lièvres et les renards, à l’aide de lampes halogènes, encadré par la Fédération des chasseurs du Calvados habilitée pour réaliser ce type d’opération.

 

En dehors des suivis faunistiques sur la petite faune sédentaire et migratrice, la Fédération des Chasseurs aide les territoires via les agriculteurs à mettre en place des cultures ou à réaliser des aménagements favorables à toutes les espèces protégées ou non de la petite faune sauvage, mammifères, oiseaux, insectes,..

 

Outre ces efforts de repeuplement, le piégeage des nuisibles porte ses fruits en réduisant la pression de certains prédateurs sur notre faune sédentaire.

 

Un plan de chasse au lièvre, depuis des dizaines d’années, ainsi que nombre de parcelles mises en réserve, permet d’avoir une population de lièvres stable, voire en nette progression.

 

En complément de la réserve du marais, un plan de chasse au faisan est prévu pour les temps à venir (vallée de la Provence et Marais de Ver) et en collaboration avec certains propriétaires de Ver, voire de Meuvaines (indépendants).

 

Tout le monde a pu voir le retour du chevreuil depuis quelques années dans notre campagne, en particulier dans les zones du marais et du Paisty-Vert ainsi que les herbages entre Ver et Graye-sur-Mer.

Des actions de régulation de la population de sangliers (nuisibles) sont réalisées de temps à autre (2019).

 

Dans l’avenir ? …

Gros point noir ! Le manque de perdrix grises de pays est flagrant et  ce, depuis plusieurs années.

 

Un plan de repeuplement serait envisageable mais, l’investissement est encore trop important.

La subvention de 250 € a été abandonnée par le précédent conseil municipal.

Un rétablissement de cette subvention, à minima, serait le bienvenu par la nouvelle municipalité, ce qui nous permettrait de nous atteler cette tâche conséquente dans les années à venir.

Des aides de la Fédération des Chasseurs du Calvados seraient assurées sous diverses formes (comme pour le repeuplement du faisan).

 

En tant que président, j’espère pouvoir continuer, en toute convivialité, à participer à toutes ces opérations qui renforceront l’équilibre entre écologie et chasse.

 

Je suis persuadé que cet équilibre n’est pas si incompatible qu’on pourrait le penser.

 

Je reste à la disposition de tous, pour toute demande d’information.

 

Bien cordialement à tous.

 

Jean-Hubert DE MONTE

Pdt de la Sté de Chasse de

Ver sur Mer

06 51 55 31 5


Ver-sur-mer | https://www.versurmer.fr