Logo Ver sur Mer
Logo Ver-sur-mer Print

D-Day : le musée expose une carte des plages classée top secret

« Éditée le 29 mai 1944, cette carte, dite mosaïque, donne des informations importantes sur le profil des plages et la nature des sols, juste avant l’assaut des troupes sur le secteur de Gold Beach, présente Jean-Pierre Dupont, conservateur du musée America-Gold Beach.
Un document essentiel qui montre le travail méticuleux accompli par les services anglais de la Marine et de l’Aviation, lors de la préparation du Débarquement. »

Pour sa réouverture annuelle, le musée America-Gold Beach expose une coupe du littoral entre Arromanches et
Ver-sur-Mer. L’une des dernières trouvailles, avant sa disparition, d’un ami du musée, le colonel anglais John Sainsbury.

Tout en précision

En provenance du département hydrographique de l’Amirauté britannique, la carte comporte une série de relevés aéro-photogrammétriques. Une juxtaposition de clichés aériens de la Royal Air Force et de graphiques des marées. Annoté, le document d’archives possède la mention « top secret » et replonge le visiteur dans l’ambiance studieuse des préparatifs du D-Day.

« À la suite des opérations manquées de Dunkerque et de Dieppe, les services secrets du Royaume-Uni ont commencé, dès 1942, à préparer un débarquement en Normandie, développe Jean-Pierre Dupont. Des missions de reconnaissance ont été menées sur le terrain par des spécialistes du renseignement. »

À Ver-sur-Mer, certaines photographies arboraient des bandes de tourbe noire sur la bordure côtière. «Une préoccupation majeure. Il n’était pas question d’envoyer un char de 30 tonnes dans un trou. Aussi, des hommes des Royal Engineers ont été dépêchés sur place pour effectuer des carottages. »

Dans la nuit de la Saint-Sylvestre 1943, les conditions dans lesquelles se déroule l’expédition sont rocambolesques. «
Au nez et à la barbe des Allemands, les plongeurs des Royal Engineers ont débarqué pour étudier la plage de Ver-sur-Mer. Ce qui n’était pas prévu, c’est que les Allemands avaient rallumé le phare à l’occasion du Nouvel an. À chaque fois que le faisceau balayait la plage, les métreurs anglais étaient obligés de se baisser. »

Jusqu’en mai 1944, plus de 200 cartographies des plages normandes ont été réalisées dans le plus grand secret par le British Intelligence Service.

Musée America-Gold Beach, 2,place Amiral-Byrd. Ouvert tous les jours (sauf le mardi), de 10 h 30 à 17 h 30. Tarifs : 4,50 €, adultes ; 2,50 €, enfants. Tél. 02 31 22 58 58.

Voir l’article sur Ouest France

'

Ver-sur-mer | http://www.versurmer.fr
Création du site : WebocubeWebocube, agence de design et communication à Caen